26/04/2017

Boostez votre entreprise, utilisez les services d'un secrétariat administratif freelance pour 20€/h

10557701_834512676592941_5678823905209630013_o.jpgLes petites et moyennes entreprises ont souvent besoin d'engager du personnel pour des périodes déterminées. Un intérimaire coute relativement cher et l’efficacité n'est pas toujours au rendez-vous.
Qui plus est cela implique de lourdes démarches administratives.
Il existe une solution bien plus simple, 100% déductible et qui ne vous coûte que 20€/h.
Depuis 3 ans nous travaillons, en collaboration avec des collègues francophones et néerlandophones installés en tant qu’indépendants complémentaires  au développement d’activités de secrétariat et aides administratives freelance sur  Bruxelles, Namur, Liège, Anvers.
Employés à des postes de directions, secrétaires, assistants, office manager au sein de diverses entreprises, nous consacrons une partie de notre temps à notre emploi "principal' et le reste à exercer auprès de petites et moyennes entreprises.
Tout cela permet de vous proposer l'expérience sans vous embarrasser des charges.

Vous êtes patron d'une pme, petit indépendant et vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à me contacter : alain@dharccourt.be ou visitez le site : www.dharccourt.be

29/01/2016

La bonne fortune des braconniers

e0321166-c4f6-11e5-bb5f-c73cdd47d522_web_scale_0.1387582_0.1387582__.jpg

Il y a des années de cela, alors que je travaillais pour des personnalités du monde des affaires, je me suis rendu dans la propriété privée d'un riche industriel du plat pays.  L'entrée en matière fut vomitive ! Le hall d'entrée regorgeant de bestioles en tous genres empaillées façon grand-mère, paisibles trophées de chasses trônant là,
pour attirer l’œil avide de la clique infâme des grands bousiers. Deux marmottes abattues à coups de 22 long rifles et dont les yeux de billes exprimaient l'étonnement vous accueillaient. Dans le salon d'apparat, deux lions majestueux aux dents acérées, mais au même regard vide que les marmottes et une tête de girafe suspendue comme un lampadaire ridicule au mur de ce musée des horreurs. Je vous passe les têtes de bouquetins, d'impalas et autres ours en vraie peluche.
 
Puis vint le maître des lieux, le sourire aguicheur, le cigare vissé aux coins des lèvres. Vous pourriez me dire que la ça fait un peu cliché, comme dans un film de je ne sais quel producteur hollywoodien, et pourtant c'est la stricte vérité !  Fier comme Artaban d'accueillir son beau monde dans ce mouroir nauséabond, ne songeant pas une seconde que tout cela appartenant au patrimoine de l'humanité, à vous, à moi, à ceux qui respirent le même air que cet absurde polichinelle.
 
C'était très paradoxal de constater que ce gros poussa bouffi pouvait être à la tête d'une entreprise qui dépassait, et qui dépasse encore les frontières du pays de Jacques Brel, employant ainsi quelques centaines,
que dis-je, quelques milliers de pauvres hères qui ignoraient tout de ce vil personnage aux accents inhumanistes.
 
Bon, à l'heure actuelle il a certainement trouvé une place dans un autre monde. Heureusement que personne n'aura pensé à l'empailler !..............Bien que...................

28/01/2016

Le diplome es ce indispensable pour trouver un travail

téléchargement (5).jpgSi vous avez 20 ans et que vous débutez dans la vie active, of course OUI ! Votre diplôme est le sésame, il est la clé de votre avenir. Mais il n'en est que la clé. Une fois la porte franchie votre avenir dépendra de vos expériences, de vos erreurs et de vos réussites.

Maintenant si comme moi vous avez 50 ans et un diplôme vieux d'il y a des lustres, es ce vraiment votre diplôme qui doit servir de référence pour un emploi ? Je me suis posé cette question lors de ma visite à un client potentiel. Sa première question fut : quel est votre diplôme ?  A 50 ans et des balais, mon diplôme n'a plus rien a voir avec le monde actuel. Nous étions alors aux balbutiements de l'informatique, (Commodore, ca vous dit quelque chose ?) nous écrivions à la machine à écrire électrique en utilisant du papier carbone  et c'était encore Sean Connery qui jouait le rôle de James Bond. Alors bon.... depuis lors l'eau est passée sous les ponts.

Je crois avec certitude que se focaliser sur un diplôme obtenu il y a des lustres c'est faire fit de toute l'expérience et du potentiel de nombre de personnes.  Qui plus est, il suffit de voir autour de nous. Un bel exemple de ce que j'avance est de se rendre dans les administration de l'état qui ne recrutent que des personnes disposant d'un diplôme précis et ce sans se  préoccuper le moins du monde de l'expérience. Il suffit de voir l'anarchie et l'incompétence qui règne dans nombre de gouvernement pour se rendre compte que la pléthore de fonctionnaires diplômés ne  permet pas une organisation et des décisions logiques dans l’intérêt de tous.

16/01/2016

Les politiciens sont ils des incapables ?

704683632_B977580236Z.1_20160115113004_000_G1Q6046EV.1-0.jpgBien que je sois personnellement convaincu que quasi tous les politiques ont une intelligence limitée, je dois bien avouer que dans le plat pays qui est le mien nous détenons le ponpon de la crétinerie. J'ai toujours cru que les fondement même de la politique consistaient en une volonté farouche de vouloir améliorer le quotidien des concitoyens ou plutôt des cochons payeurs que nous sommes tous. Sans doute fut il un temps ou tel était le cas. Mais maintenant force est de constater que c'est le pouvoir avant tout qui est le principal moteur de la poltique. Cette puissance de pouvoir qui permet de regner sur un peuple, sur un pays, sur une région et pour certain sur le monde. D'aucun montre des dents de lapins au parlement européen afin de récupérer les carottes, d'autres divisent leur pays en petites portions de fromages pour pouvoir disposer d'encore plus de pouvoir. Et d'autres encore, quand leur rimmel ne coule pas, font la lecon à des enfants alors qu'elles ont le QI limité de l'huitre perlière. Bref, la politique, chacun le sait n'est pas une question de compétence, mais bien de copinage. Si les politiques étaient intelligents, nous ne nous retrouverions pas avec un état du monde tel qu'il l'est. La critique peut être aisée lorsqu'on ne fréquentee pas le mileiux des politocards. Facile de dire qu'ils et elles ne sont que des con petants alors que moi je trime du lundi au dimanche pour gagner la croute et le fromage de ma famille. Mais comme nous ne trimons pas du même bord, je me retrouve du côté des malapris, des populistes, des sans dents. 

Je me suis toujours dit que pour devenir boulanger, ben il fallait apprendre la boulangerie, pour devenir medecin, il fallait connaitre l'anatomie, pour devenir architecte, plombier, electricien, ... il fallait apprendre les bases élémentaires, mais pour etre politicien il faut apprendre quoi ??? Et bien à la base il faudrait apprendre à être humble, apprendre le contact humain, apprendre à vivre un  mois avec rien ou quasi rien, apprendre à vivre pour les autres surtout ! Mais ca c'est beaucoup demander à des politichiens surtout portés à vivre pour leur grandiloquence ! Des nulles en tout qui deviennent ministre de l'éducation ou des chimistes qui dirigent des pays. Vous me direz qu'aux états Unis on nomme bien des acteurs ou des débiles comme présidents.... 

Bref de chez bref, y a t'il dans tout cela des gens compétents faisant preuve de civisme, d'empathie, de comprehension à l'égard des autres ? Y a t'il dans le monde un politicien sassez courageux pour ne pas souffrir du syndrome de la langue de bois ? 

Je suis pour la peine de mort !

Chacun peut,... chacun doit avoir des convictions qui lui sont propres. C'est le principe même de l’être humain de pouvoir défendre ses convictions et de pouvoir en débattre librement sans haine et sans mépris pour les arguments des autres. Mais il y a un moment ou on ne peut plus se voiler la face et ou il faut bien se rendre à l'évidence.

Je suis pour la peine de mort et reste néanmoins convaincu qu'elle n'est pas la solution ultime, mais elle représente un moindre mal face à de pires maux. On peut taxer mes propos de populiste, c'est toujours l'argument phare que ressortent des bien-pensant, ses amis de la cause humaine qui défendent les droits de l'homme sans se soucier des droits de victimes. Je suis populiste donc dans mes propos radicaux argumentant ceux ci du simple fait que la société doit protéger les plus faibles contre des esprits malades et sans conscience. Car ceux que je condamne, n'ont d'humain que l'enveloppe charnelle, le reste en dessous n'est rien que conivence avec l'incarnation meme du mal extreme. Ils n'ont ni remords, ni regrets, ni compassion. Ils sont sans pitiés et ne vivent que pour le plaisir du mal qu'ils font. Nul psycho-machin, psycha-chose ou autre ne pourra un jour les remettre sur un droit chemin. Ils jouent de leur démence comme des acteurs jouent leur role. Ils sont imperturbables et cyniques, peuvent passer du sourire aux larmes et paraitre ce qu'ils ne sont pas.

Je suis pour, que cela passe par une balle dans la tête, une injection létale, une corde autour du cou. Si les faits sont avérés, si le danger est trop grand pour la société, alors il convient de se protéger.

Les biens pensant, les Peyrefittes et autres qui se gaussent de leur savoir intellect pour condamner pareille pensée ne sont jamais en manque de compassion pour ceux qui feront face à l'heure du  jugement dernier à leur responsabilité....  Il n'existe pas de responsabilité pour des gens qui n'ont pas de conscience.

Et si d'aucun pense qu'il est cruel et contre productif de donner ainsi la mort, si d'aucun pense que la religion est sensée nous enseigner que tu ne tueras point et tu pardonneras, alors qu'ils se mettent face a leur propre conscience et qu'ils ressassent dans leur esprit les souvenirs des victimes qui ont payés le prix de leur vie. Les récidives, les libérations, et les psy-tout qui croient connaitre tous les méandres de l'esprit ou de l’âme humaine ne réussiront jamais à convaincre une personne sans conscience de développer de l'empathie. Les avocats véreux, défendant mieux et avec plus de convictions les criminels que les victimes sont également responsables des conséquences de leurs actes.
Tout homme a droit a une défense ! Cet argument ne tient que pour le cas ou l'homme est mortel au sens humanitaire. Tout homme censé, même si un jour il a dépassé une limite a le droit d’être jugé et défendu, mais pas celui qui ôte la vie par plaisir.

Pour comprendre au mieux la victime, il faut soi même avoir vécu cette peur de mourir, cette peur de la souffrance qui s'incruste dans la chair et dans l’âme, laissant des cicatrices a jamais ineffaçable. Il faut avoir subi le regard vide et totalement absent d'agresseurs qui vous scrutent dans le blanc des yeux, diffusant à travers vous cette étincelle de néant. Ils ont perdus toute humanité le jour ou leur revolver s'est posé à même ma tempe et ou sous leurs cagoules noires ils ont décidés de me saccager un pan de ma vie. Il faut vivre ses instants d'intense émotion, d'enfer barbare ou les coups pleuvent comme des lames de ciseaux, pourfendant la chair des lèvres, laissant couler le sang, laissant des traces rouges et noires sur un visage déformé. Et sans relâche pendant qu'ils saccagent 10 ans d'existence, 10 ans de travail acharné, et sans relâche les coups pleuvent pour vous faire "avouer". Et les larmes se retiennent, emportées par la rage, la volonté de vivre. Et les coups pleuvent encore vous laissant là, le corps meurtri a moitié vivant.

Après ça, après cette expérience, la vie apparait différente entre ceux qui savent et ceux qui font la leçon. Les grands intellectuels profilés au savoir abondant qui partagent leur inexpérience a travers des livres écrits par d'autres mains. Il n'y a de pardon pour aucune faute qui ne se regrette, pour aucune faute qui ne se paye. Il y a la responsabilité des actes et c'est tout.

Je suis pour et ne pardonnerai pas même si le passé est ainsi fait qu'il est emprunt de violence, je ne pardonnerai pas le mal qui peut être fait a l'innocence des enfants et à la faiblesse de ceux qui ne peuvent se défendre.