11/02/2014

Harcelement sur facebook

Sans-titre-13.gifJe ne fais que relayer une info, une info qui me bouleverse ! On vit parfois un enfer sur terre quant on est un adolescent, par la faute d'autres adolescent ! Es ce le manque d'éducation ?

?N'es ce pas maintenant à l'école d'apporter une partie des  solutions à ce problème ? N'es ce pas aussi la responsabilité de cette école de faire face à l'évolution des technologies en incorporant dans ces programmes les dérives technologiques. Je suis en colère face a ce désarroi de nombreux d'adolescent qui doivent faire face à l’ignorance, à la bêtise de leurs congénères en un mot comme en deux. Et si c’était un jour nos enfants les victimes ou les bourreaux  ?

Je ne sais pas, je ne crois pas que certains ou certaines se rendent comptent de la portée de leurs actes, de la puissance destructrice que des mots peuvent avoir, surtout quant ils sont portés au vu du monde. Je ne sais pas si certains ou certaines comprennent leur responsabilité dans le désespoir d'autres.

Drôles de petits anges les ailes bardées de bombes, des sourires d'adolescent au cœur dopé au napalm, prêts à lâcher leurs armes de destruction massive sur plus petit que soi. , par rancune ? par vengeance ? Ou simplement par stupide idée de différence.

La mort dans l'âme,au détour de reverser une larme et coule la peine des barreaux au désarroi d'une misère tellement intense, des anges qui souffrent sous les mots qui détruisent, ne trouvant un répits final face à ce mal qui les rongent dans les derniers refrains d'un chanson; ses refrains qui se terminent par un au revoir définitif.

Il payeront un jour pour le mal qu'ils font, ils payeront de leur responsabilité par des regret et des remords qui les empêcheront à leur tour de vivre quant ils auront grandis dans leur tête, mais en attendant il faut arriver à sortir des cette souffrance de chaque instant, cette impression ou le monde ne tourne plus qu’autour de soi ou tous nos défauts, tous nos regrets sont l'objet de tous les regards, de toutes les aversions. et ou la solitude pèse de tous son poids sur des épaules devenues tellement fragiles.

On ne peut écrire que sur ce qu'on endure, les plus belles histoires d'amour ne sont que le reflet de nos propres histoires et se sont nos enfers qui font ce que nous s'hommes !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.