13/05/2014

Le licenciement

licenciement-procedure_0.jpg

Quelqu'un me faisait récemment une réflexion pertinente sur le fait qu'il est plus  facile de naître que de mourir (sur un plan administratif). Je pars de cette réflexion pour me dire qu'il est aussi plus facile d'engager quelqu'un que de le licencier. En tant que patron de petites entreprises, si vous souhaitez engager, vous avez des incitants, des plans divers et variés qui vous permettent de faire face aux différentes charges obligatoires. Mais en cas de licenciement vous êtes seuls avec votre conscience. Le licenciement peut être mal vécu tant pour le patron que, forcement, dans le chef de la personne licenciée. Cela implique dès lors une vision pragmatique des choses et peut entraîner des discussions parfois tendues.

 A qui faire appel dès lors en cas de licenciement ? L'employé peut faire face a ce problème en se tournant vers le syndicat. Le patron de PME quant à lui n'a personne vers qui se tourner et certains patrons peuvent vivre très mal cette expérience. Peut de gens en ont conscience ! Quand dans unePME vous connaissez tout le monde, vous avez établi des liens quasi affectifs avec vos employés, un licenciement économique est non seulement considéré comme une déchirure mais également comme un échec, ce qui peut avoir des conséquences sur le moral des employeurs. Nombre d'employeurs ne s’octroient dès lors plus de salaire afin de pouvoir garder la pérennité de leur compagnie mettant ainsi en péril leur vie familiale et parfois leur santé. 

Il n'existe pas ou peu d'organismes chargés d'aider les patrons de petites entreprises en proie à de telles difficultés.

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.