20/02/2015

De l'intérêt de Facebook

facebook,harcelement,communicationEn 2012 Facebook comptait plus de 82 millions de faux profils. Ce qui à l'époque représentait près de 9% de la totalité des profils. Parmi ces profils il y avait ce qu'on appelle  des spams, mais aussi des doublons et autres. A l'heure actuelle Facebook se présente donc comme "la crème des réseaux sociaux", doublé en plus d'une capacité de vigilance sur les comptes permettant de démasquer les faux profils et autres usurpateurs.

Facebook reste un réseau social initialement mis au point pour favoriser la communication interpersonnelle et les échanges, il s'est mué en une espèce de caisse de résonance des idées et des opinions. Toutes les entreprises de communications basent actuellement leurs plans de développement économique sur des stratégies incluant les réseaux sociaux. Si l'utilisation des réseaux sociaux peut être prolifique pour asseoir sa notoriété sur internet, et c'est ce qu'on comprit les grandes entreprises commerciales qui établissent des plans de, ce que j'appelle, stabilité économique, il n'en demeure pas moins que tout Facebook, LinkedIn, Pinterest ou autres qui existent ne sont pas les outils les plus intéressants pour lancer une PME. On pourrait encore discuter de la cible de clientèle choisie et du produit que vous souhaitez lancer. Mais en règle générale, il suffit de l'observer, les principaux produits de lancement marketing passent toujours via une solution classique pour un lancement ou via un buzz, avec un appui sur Facebook. L'appui étant considéré comme secondaire.

Facebook n'est pas un outil commercial a proprement parlé. Il reste un outil de communication. On parle d'un produit, on parle d'une action, on peut à la rigueur échanger des idées, encenser un produit ou le démolir... mais on ne définit pas le cadre d'achat du produit dont on parle.
Facebook reste un géant aux pieds d'argile. Sans un certain contrôle et d'aucun appelleront cela une censure, mais sans un certain contrôle par les créateurs des réseaux sociaux, d'autres pourront prendre le pouvoir et en faire leur outil de propagande.

Si en matière commerciale les réseaux sociaux demeurent aléatoire quant à leur productivité, ils sont pour le moins bien plus performants en matière de propagande, de pression politique (ce qui peut s'apparenter à de la propagande) de sexualité (la pédophilie sur fb est une plaie) ainsi que de harcèlement. Il suffit de voir à quel point certains réseaux sont responsables de la mort ou du mal être ressentis chaque jour par des victimes de pervers et autres gourous des réseaux. Les réseaux sont donc en résumé une magnifique source de manipulation pour ceux qui savent y faire.
Que l'on ne m'accuse pas de porter des œillères, et que l'on ne me dise pas que ma critique n'est qu'acerbe à l'encontre des réseaux. Bien sûr il y a du bon, même dans le plus mauvais il y en aura toujours. Il y a des gens honnêtes qui consacrent une part importante de leur temps sur les réseaux, qui en font leur famille et qui en font leur passion. Certaines passions peuvent naitre grâce aux réseaux sociaux, et notamment les passions de l'image et de l'écriture, car la communication c'est principalement de l'image et de l'écriture.

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.