07/01/2015

Burn out

Burn outDe plus en plus de personnes de mon entourage me parlent du Burn out. Cette maladie qui est la conséquence d'un trop plein de travail, d'une trop grande demande de rentabilité à la limite du seuil de la capacité humaine.
On n'est pas responsable d'un burn out, certaines personnes croient que leur BO est du à leur incapacité de gérer le stress ou une situation donnée, d'autres personnes pensent que le burn out est du à une mauvaise organisation. Rien de tout cela. Les seuls et uniques responsables de cette maladie sont les personnes qui cherchent à dépasser le seuil de rentabilité en responsabilisant une autre personne et en la mettant face à des défis difficilement réalisables. Le BO est arrivé à la fin des années 90 avec la rentabilisation. Cette méthode qui provient des USA et qui vise à pousser au maximum la rentabilité des personnes afin de dépasser des chiffres toujours plus élevés, et ce sans tenir compte de la situation économique et des particularités géographiques. En France, les responsables des plus grandes entreprises appartenant au CAC 40 ont voulu suivre cette évolution économique basée sur un taux de rentabilité de plus en plus élevé. Les conséquences sont la. A force de ne pas tenir compte des capacités et de la résistance humaine, le taux de BO et de suicides dans les entreprises Françaises n'a jamais été aussi élevé.

En tant qu'assistant personnel, ce genre de situation se rencontre souvent lorsque l'on travaille dans des petites PME, ou la le patron est soumis à de telles pressions et à une telle solitude qu'il peut également être victime d'un BO voire d'une dépression. Le rôle de l'assistant est donc parfois non seulement lié à sa fonction première : se charger de l'administratif, mais également être une présence indispensable visant à apporter un soutien plus moral à l'employeur.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.