29/10/2015

Concierges et housemanager

Le terme de concierge (en Belgique) ou de gardien (en France) englobe un nombre relativement élevé de fonctions totalement différentes.


 1° Le concierge d’Hôtel : habitué à recevoir le client dans sa propre langue, à disposition pour tous problèmes et intermédiaire privilégié. Ce que l’on qualifiera également de SAV (Service après-vente). Le concierge est quelqu’un de diplomate, pouvant facilement déléguer une partie de ses responsabilités pour se mettre à disposition. Un bon, voire même un excellent concierge est un concierge qui dure car le client aime cette disponibilité qui fait partie intégrante de la réputation d’un hôtel de standing. Le métier de concierge est donc un métier ardu, car il demande rigueur et patience, ainsi qu’un brin de culture.

2° Le concierge de bâtiments publics ou privés : dans le cadre de cette fonction, on englobe les concierges d’écoles, de HLM et autres structures publiques ou privées de grande capacité. Le rôle du concierge dans ce cas est similaire au concierge d’hôtel, avec cette particularité de ne pas pouvoir déléguer certaines fonctions, mais de devoir soi-même œuvrer au maintien de l’établissement.

3° House manager : Le terme housemanager, est à prendre dans le sens spécifique du terme : gestion de la maison ou de la propriété. Cette gestion passe par tous les postes nécessaires à la tenue de la maison : électricité, eau, Gaz, … sécurité, piscine jardin, mais également chauffeur, cuisinier, et parfois également si le personnel est nombreux : gestion de staff, ... Le housemanager est également un véritable gestionnaire qui doit pouvoir effectuer une comptabilité stricte et un homme, ou une femme, de terrain qui doit savoir organiser la sécurité, les réceptions et entreprendre toutes démarches administratives. Il est le représentant du propriétaire et responsable de la bonne tenue de la place.

4° Le régisseur : Habilité à la gestion d’un domaine et de ces dépendances, le régisseur se trouve être une personne endossant la responsabilité non seulement de la propriété, mais également du domaine souvent représenté par des vignobles, ce qui nécessite une connaissance toute particulière dans le domaine viticole. Certains régisseurs sont également responsables des écuries quand les domaines disposent d’un haras. Dans ce cas de figure, le régisseur se doit de parfaire sa connaissance élémentaire de gestionnaire avec une gestion rigoureuse et une connaissance évidente des problèmes liés à la présence de chevaux.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.